Le charisme Thérésien

L’origine du Carmel renouvelée dans sa forme et la nature même de la vocation sont étroitement liées à la vie et au charisme de sainte Thérèse d’Avila, qui, avec ses grâces mystiques se lance dans un chemin de renouveau, faisant de la prière et la contemplation l’engagement de toute sa vie.

Le Carmel ainsi regénéré est comme le «petit groupe» des disciples de Jésus dans l’Evangile, un petit nombre de religieuses engagé à vivre l’Evangile et à observer la «Règle primitive» dans la solitude et la pauvreté rigoureuse.

Teresa, avec sa profonde connaissance de la vie de l’Eglise, de ses souffrances et des problèmes de son temps apporte aussi à la nouvelle famille du Carmel l’esprit apostolique. Sa vie de prière et de solitude est vécue comme un service à l’Eglise.
Enfin, la vocation du Carmel Déchaux est pleinement et clairement définie lorsque Sainte Thérèse entend les difficultés de l’Eglise actuelle de porter l’Évangile à de nouvelles terres de mission. Cette prise de conscience va susciter son inquiétude et sa passion pour les missions et renforcer son esprit apostolique. Alors, elle a décidé d’inclure dans son projet, un groupe de frères qui partageraient le même esprit.

Dans tout ce qu’elle a fait, Thérèse voulait toujours garder intact l’héritage du Carmel. Sa dévotion à Notre-Dame du Mont Carmel, les racines bibliques, les prophètes et les pères de notre tradition, la fidélité à l’esprit authentique de la Règle, avec un élan apostolique renouvelé, sont pour notre Mère fondatrice les piliers de la revitalisation du charisme.

Dans Saint Jean de la Croix, providentiellement associé à Sainte Thérèse, nous avons l’image du vrai Carme. Ensemble, ils ont introduit une nouvelle façon de vivre au Carmel sur la base des plus authentiques traditions de l’Ordre.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone