Le couvent de Jérusalem

Il a fallu attendre le XXe siècle pour que les Carmes Déchaux aient un couvent dans la capitale de la Terre Sainte. Le nouveau couvent des Carmes Déchaux à Jérusalem fut béni le 9 mars 1934. Le lieu choisi était provisoire et appartenait au PP. Dominicains (les chroniques parlent aussi du célèbre dominicain P. Lagrange, op). Le but principal de cette fondation était d’avoir un endroit où les frères pourraient étudier les Saintes Écritures. Lisons quelque chose sur l’inauguration, la première communauté et les premiers étudiants dans les Chroniques du Mont Carmel :

«Jeudi 8 mars. Je PP. Gabino et Carmelo avec le frère Daniel ont étés désignés pour la fondation de Jérusalem. Il y a quelques jours, le F. Daniel est allé arranger la maison. Aujourd’hui, les deux pères conventuels quittent le Mont Carmel et se dirigent vers leur nouveau destin, accompagnés de P. Vicaire, P. Agostino, Procureur du Mont Carmel, P. Joseph, Vicaire apostolique provincial de Syrie et P. Gabriel qui devront assister à la musique des cérémonies d’installation. Le Père Custode de Terre Sainte a été invité ainsi que le PP. Dominicains de Jérusalem, dont nous sommes proches. L’arrivée du P. Edmundo, supérieur de notre maison au Caire, est également attendue. L`archevêque sa Béatitude Barlassina, patriarche latin de Jérusalem bénira la chapelle et le couvent. Demain matin, son Exc. Mgr Fellinger, évêque auxiliaire du Patriarche, prononcera la messe votive de saint Joseph, patron de la chapelle. Voici l’adresse du nouveau couvent : Pères Carmes Déchaux. P.O.B : 1002, Jérusalem (Palestine).

La nouvelle résidence, qui appartenait pendant un certain temps aux Pères de Saint-Dominique, est située via di Damas, à l’extérieur des murs de la ville et à une courte distance se trouve la porte du même nom. Bien qu’elle soit petite, possède une chapelle, 17 cellules bien orientées et d’autres dépendances nécessaires à une communauté ; les trois religieux qui pour l’instant forment la Communauté sont les Espagnols, les PP. Gabino de la Vierge du Rosaire, Carmel de Jésus Crucifié et le frère Daniel du Saint-Esprit. La communauté est sous le patronage du glorieux Patriarche Saint Joseph, protecteur de tout l’Ordre du Carmel.

Dans notre dernier numéro (page 85), nous parlions de l’inauguration de notre nouveau couvent à Jérusalem, en mentionnant les invités qui attendaient cet événement. Ce couvent recevra bientôt de jeunes pères de tout l’Ordre, qui ont terminé leurs études au Collège international de Rome, et sont nommés à Jérusalem, pour faire une année d’écriture sainte. La fondation a été approuvée lors de notre dernier Chapitre général et la Sacrée Congrégation des Religieux a donné son Placet le 8 août 1932.

Chargé de trouver une place pour construire un nouveau couvent, notre P. Vicaire du Mont Carmel s’est rendu à Jérusalem pour chercher un lieu. Pour des circonstances heureuses, on lui a offert le petit couvent niché dans la propriété des Pères dominicains du Saint Etienne. C’est dans cette modeste maison que des professeurs dominicains ont commencé leur installation à Jérusalem, avant de construire l’actuelle école française biblique et archéologique. R. P. Lagrange y a passé les douze premières années de sa vie laborieuse en Terre Sainte.

Le choix du lieu a été apprécié par nos supérieurs généraux. Les premiers conventuels ont été choisis par la communauté du Mont Carmel, qui s’occupe également du mobilier et des dépenses. La chapelle et la maison ont été bénies le 9 mars par Son Excellence Mgr Barlassina, Patriarche de Jérusalem, et le lendemain 10 mars, Son Excellence Mgr Fellinger, auxiliaire du Patriarche, a célébré la Sainte Messe dans la Chapelle.

Les étudiants destinés à commencer ses études de philosophie sont arrivés en groupe, sous la direction de P. Isidore, qui étudiera à Jérusalem la Sainte Écriture (septembre 1934).

Vendredi 23 novembre. Le P. Gebhard de San Lauren de la Province de Bavière, se rend à Jérusalem pour suivre le cours de la Sainte Écriture ».

P. Óscar I. Aparicio Ahedo, ocd

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone