La prière de Sainte Mariam à l’Esprit Saint

La bienheureuse sœur carmélite Mariam de Jésus crucifié adorait beaucoup le Saint-Esprit. Elle lui adressait continuellement des supplications dans sa vie, dans la plus grande confiance en lui. Dans l’un de ses extases, elle entendit une voix qui disait :

Si vous décidez de me chercher, de me connaitre et de me suivre,

Invoquez la lumière du Saint-Esprit qui a illuminé mes disciples,

Et il éclairera tous les peuples qui l’invoquent.

Quiconque invoquera le Saint-Esprit me cherchera et me trouvera

Sa conscience sera aussi délicate qu’une fleur dans le champ.

Si la personne est le père ou la mère d’une famille, la paix régnera dans sa famille,

Et son coeur sera en paix dans ce monde et dans le prochain.

Il ne mourra pas dans les ténèbres, mais en paix.

Je désire ardemment que vous disiez ceci : «Tous les prêtres célèbrent une messe chaque mois en l’honneur du Saint-Esprit, quiconque le dira ou l’entendra sera honoré par le Saint-Esprit lui-même. Il aura la lumière, il aura la paix ; il guérira les malades  et réveillera ceux qui sont endormis».

Sainte Mariam de Jésus crucifié a souhaitée que ce culte se répande parmi les moines et les croyants. Elle presenta une demande à Sa Sainteté le Pape Pie IX. Son successeur, le pape Léon XIII, ordonna la tenue d’une neuvaine en l’honneur du Saint-Esprit en préparation à la fête de la Pentecôte. Cela a été la réponse de l’autorité ecclésiastique au désir du Christ exprimé par sa servante, Mariam de Jésus crucifié, qui composa une supplication pour le Saint-Esprit et notre mère, la Vierge Marie. Elle est tellement courte, belle et simple, que tous les croyants devrez pouvoir la réciter chaque jour fidèlement et avec enthousiasme :

«Esprit Saint, inspirez-moi,

Amour de Dieu, consumez-moi.

Au vrai chemin, conduisez-moi.

Marie ma mère, regardez-moi.

Avec Jésus, bénissez-moi.

De tout mal, de toute illusion,

De tout danger, préservez-moi».

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone