Communication après la Rencontre de tout le Carmel de Moyen Orient

L’association Notre Dame du Carmel (carmels de Terre Sainte et Égypte) vient de vivre un moment de grâce que nous avons à cœur de vous partager. Le thème de notre session annuelle était : «frères et sœurs du Carmel dans le Moyen Orient… Bâtir la fraternité selon Sainte Thérèse et en vivre dans notre région». Outre les quatre carmels de Terre Sainte et celui de Fayoum en Égypte, étaient représentées nos sœurs du Carmel de Tanger au Maroc. Nous avons été émerveillés à la situation de nos sœurs en Syrie et de nos sœurs du Liban à travers les deux lettres qui nous ont été envoyées. En plus, Mgr. Pierbattista Pizzabala, administrateur apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem nous a présenté lui aussi les réalités de l’Église locale.

Les frères carmes ont êtes représentés par : Mgr. Jean-Benjamin Sleiman, évêque des Latins de Bagdad (Irak), Père Enrique Castro, Délégué Général pour Israël, Père Patricio Sciadini, Délégué Général pour l’Égypte, Père Raymond Abdo provincial du Liban, Père Miguel Marquez, Provincial de la Province Ibérique et responsable du carmel de Tanger, Père Guillaume Dehorter, Provincial de Paris et responsable du couvent de Bagdad en Iraq.

Nous nous sommes réunis à Amman en Jordanie, terre du prophète Elie et terre dont l’accès est aisée par toutes les nationalités. Le centre Notre Dame de la Paix nous a offert un accueil chaleureux dans la simplicité et la belle chapelle ornée de fresques un cadre très priant pour la liturgie et l’oraison.

Nous voulons remercier le Seigneur pour le chemin parcouru jusqu’au présent : tous ensemble nous sommes l’Ordre du Carmel dans cette région et nous avons conscience aussi de la présence de tout l’Ordre. Les différentes interventions et les partages tout au long de ces journées nous ont conduits à quelques convictions :

– Nous ne pouvons plus parler seulement de «Terre Sainte» mais du Carmel au Moyen Orient qui comprend Terre Sainte, Liban, Syrie, Égypte, Irak et même le Maroc.

– La collaboration entre frères et sœurs nous est apparue comme constitutive du charisme, fécond et vital en particulier dans le contexte qui est le nôtre.

– Nous avons mieux compris que pour vivre toujours plus du charisme à la suite de Notre mère Thérèse et de saint Jean de la Croix, nous devions en prendre soin, nous renouveler dans sa compréhension et en vivre.

– Nous laisser réellement transformer par ce charisme en travaillant à l’inculturer avec réalisme, humilité et persévérance, en valorisant les langues locales.

– A partir de la situation qui est la nôtre au Moyen Orient nous sentons l’urgence de revivifier la flamme de notre mission.

Au terme de notre session nous avons formule quelques propositions concrètes :

  • Une rencontre annuelle de formation pour les frères et les sœurs ensemble.
  • Unir nos initiatives dans le domaine de l’information (bulletins et/ou sites internet)
  • Nous engager pour les vocations avec une prière et une réflexion en vue pastorale vocationnelle commune.

Nous remercions nos communautés et tous ceux qui ont collaboré à la réussite de cette rencontre.

Tishbe, 23 septembre 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone